prosol
prosol
Béton désactivé
ParticuliersProfessionnels
résistance thermiqueusage intensiffiabilité et durabilitéhygiène et confortrésistance thermiqueusage intensiffiabilité et durabilitéhygiène et confort

Sécurité et robustesse

Le béton désactivé a tout d’abord été employé en milieu urbain (trottoirs, placettes, etc…)

Depuis quelques années, le béton désactivé s’invite de plus en plus dans des espaces privatifs, comme les cours, les terrasses, les entrées de maison, de garage, mais aussi les tours de piscines. Outre son esthétisme et sa robustesse, le béton désactivé est un gage de sécurité de par son caractère antidérapant.

Grâce à une large gamme de granulats et de couleurs, le béton désactivé offre des possibilités de création sans limite. Le recours à la mise en place de bandes structurantes, servant dans le même temps de joint de dilatation, ouvre la porte à des créations personnalisées, calculées et imaginées, en fonction de l’agencement naturel des terrains. Le béton désactivé couplé aux bandes structurantes se fait alors l’instrument d’une scénographie unique et multiple.

La mise en œuvre du béton désactivé se fait sur une plateforme en tout venant compacté ou sur une dalle préexistante. En fonction de son utilisation, l’épaisseur du dallage sera calculée selon des règles rigoureuses. Le dallage est généralement coulé en une seule fois, excepté pour des surfaces importantes. Puis sur quelques millimètres, et ce grâce à un produit désactivant, le béton ne fera pas sa prise. Le lendemain après un lavage minutieux sous jet à haute pression, les gravillons seront mis à nus, conférant au support son aspect décoratif et définitif.